On n'demande qu'à en rire
Bienvenue sur le forum de "On n'demande qu'a en rire"
Si vous souhaitez des informations sur l'émission,
ou des simples question venez vous inscrire !
Si vous connaissez pas cette émission,
venez vous inscrire pour la découvrir !
A Bientôt !!


La communauté n°1 sur l'émission On n'demande qu'à en rire diffusée sur France 2
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tennis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Tennis   Mer 6 Mar - 12:20

Mon sport préféré.

Mais le document suivant est surtout prenant par l'ambiance, ça doit être une sensation inoubliable d'être ainsi acclamé par le public, quand vous êtes seul au milieu de l'arène à vous battre comme un lion. Hommage, en passant, à Jimmy Connors, un homme qui a voué sa vie au tennis, et qui reste un des champions les plus captivants de ce sport, bien qu'il ait été, pendant quelques années, dominé par Borg et McEnroe (deux autres génies).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tennis   Mer 6 Mar - 17:25

Je n'ai jamais compris ce qu'il y avait de passionnant dans le tennis. J'ai beau essayer je m'ennuie très vite.
Seul truc que j'aime c'est regarder les petits bonhomme qui courent après les babales et leur position pendant tout le match tongue
Revenir en haut Aller en bas
VieuxDebris
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 669
Date de naissance : 14/05/1950
Date d'inscription : 14/03/2012
Age : 67
Localisation : Hte Saone

MessageSujet: Re: Tennis   Mer 6 Mar - 17:36

J'ai mis longtemps à en comprendre les règles, maintenant ça ne me passionne pas plus que ça et la seule chose que je vois c'est qu'on va encore nous couper notre émission pour passer des matchs pas toujours passionnant. Jérémy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aupaysdublues.com/
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Mer 6 Mar - 17:43

anicouni a écrit:
Je n'ai jamais compris ce qu'il y avait de passionnant dans le tennis. J'ai beau essayer je m'ennuie très vite.
Seul truc que j'aime c'est regarder les petits bonhomme qui courent après les babales et leur position pendant tout le match tongue


Tu pourrais tout aussi bien mettre n'importe quel sport à la place du tennis dans ta phrase, je ne saurais quoi te répondre.

Qu'y a t-il de passionnant à jouer à mettre une balle de l'autre côté d'un filet à l'aide d'une raquette?

Qu'y a t-il de passionnant à mettre un ballon dans un but en le frappant du pied?

Qu'y a t-il de passionnant à courir plus vite que son voisin?

Qu'y a t-il de passionnant à sauter le plus haut possible à l'aide d'une perche?

Bref. Le sport, c'est d'abord un jeu, le goût du jeu, devenu une compétition par goût de performance et de surpassement de soi.

Moi, quand j'étais enfant, je jouais au badminton, j'adorais ça, puis je me suis mis au tennis, sport auquel j'ai joué durant toute ma jeunesse (entre 12 et 20 ans). Je trouvais ce jeu très beau, gestuellement, je trouve de la grâce dans la façon de frapper une balle avec une raquette pour la mettre dans un endroit précis, et je trouve beau de voir un joueur se déplacer et se placer par rapport à une balle qu'il reçoit pour la renvoyer. Je trouve beau un service bien slicé, un lob bien lifté, une amortie exécutée avec toucher, un passing-shot croisé, une volée haute de revers, etc, etc

Suzanne Lenglen, légendaire joueuse de tennis des années 20, comparait le tennis à la danse.

Quand j'ai vu des joueurs comme Borg, McEnroe, Connors à la télé quand j'étais enfant, je les trouvais fascinants, car ils ont tous un style de jeu particulier. Le revers à deux mains frappé à plat de Connors est très beau. La volée de coup droit de McEnroe est sublime (il a les réflexes d'un chat), le revers à deux mains lifté de Borg est magnifique.

Plus tard j'ai découvert des joueurs plus anciens sur YouTube: Rod Laver, Arthur Ashe, Ken Rosewall, etc... tous ces joueurs étaient géniaux.

Et que dire des joueurs actuels? Ils sont époustouflants. La finale de Wimbledon 2008 entre Nadal et Federer est le plus grand match de tous les temps.

En général je suis sensible à la beauté du sport, de tous les sports, à quelques exceptions près (la marche à pied, je trouve pas ça superbe d'un point de vue esthétique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Mer 6 Mar - 17:53

J'étais aussi amoureux de ma première raquette de tennis - comme un musicien de sa guitare.

Mon père m'avait acheté une raquette Bancroft, en 1981, c'était encore des raquettes en bois et à petit tamis, à l'époque. Je trouvais cette raquette très jolie, avec son manche en cuir et le long du manche qui s'affinait légèrement vers le tamis.

Mon point fort était le revers. Mon point faible, le coup droit. J'avais un bon service, une volée moyenne, un jeu de jambes moyen. Je n'étais pas non plus doué pour gagner des matches, car je ne jouais pas assez pour gagner, je ne privilégiais pas l'efficacité. J'essayais toujours de faire des coups impossibles. geek

En fait, j'ai fini par laisser tomber en me rendant compte que malgré mon amour de ce sport, je n'étais pas un vrai sportif dans l'âme, si tant est qu'on puisse l'être dans l'âme, puisqu'il s'agit après tout d'exercice physique. Je n'ai jamais fréquenté de salles de musculation (ce que tout tennisman doit faire aujourd'hui). clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tennis   Mer 6 Mar - 19:52

Je suis parfaitement d'accord, mais de base je n'aime pas regarder les gens faire du sport, j'aime en faire .. Mais ayant horreur de la compétition ... Enfin bref je ne trouve pas ça passionnant.
Par contre nous avons visiblement le même jeu au tennis.
Revenir en haut Aller en bas
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Mer 6 Mar - 20:27

anicouni a écrit:
Par contre nous avons visiblement le même jeu au tennis.

J'ai peut-être donné l'impression de me dévaloriser ci-dessus, mais je jouais très bien. clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tennis   Mer 6 Mar - 21:26

Ah effectivement j'avais compris que tu était une merdouille. Bon bah alors nous n'avons pas le même niveau.

Et mon chien vient de m’offrir une branche de thuya c'est pas trop meugnon ! *_*
Revenir en haut Aller en bas
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 22 Mar - 15:03

Le tennis moderne est si fantastique qu'on a l'impression d'assister à un jeu vidéo. Mais non: ce sont de vrais joueurs, avec de vraies balles. Ou alors c'est vachement bien imité! Et si ça s'trouve, on regarde des Wimbledon virtuels depuis des années sans le savoir. geek

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 22 Mar - 15:33



Je trouve ce document triste. Si c'est ainsi qu'on fait des champions, ça ne fait pas rêver. On tue les enfants dans l'œuf. Et c'est ainsi qu'on fait des champions aujourd'hui, il ne faut pas se faire d'illusions. Pourquoi admirer des champions pour leurs performances alors qu'il n'y a rien d'admirable à passer sa vie à vouloir se surpasser ou être meilleur que son voisin, sans se soucier d'enrichir par ailleurs sa sensibilité artistique, son humanité, sa curiosité, son intellect, son imagination, bref, tout ce qui fait des enfants, puis des adultes épanouis, cultivés, inspirés, créatifs?

Si on se demande pourquoi on trouve de moins en moins de grands écrivains et de grands artistes aujourd'hui, on a ici un début de réponse. On évoquera aussi le milieu audio-visuel. Et on ne se demandera pas pourquoi le milieu des commentateurs sportifs est d'une insupportable bêtise, à quelques exceptions près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tennis   Ven 22 Mar - 22:35

Je me demande surtout comment on peut savoir à 11 ans le métier que l'on veut faire toute sa vie. Surtout un métier comme celui ci.
Moi avant de penser à leur culture ou leur esprit, je pense surtout aux douleurs mentales et physique qu'ils doivent endurés à un âge où on ne doit "normalement" pas souffrir. Ou encore comment fait la petite pour être loin de sa famille la majeur parti de leur temps. Qui l’élève et lui apprend la vie ?
C'est vrai que les problèmes que tu as évoqué sont réelle. Mais j'ai envie de dire, plus besoin d'être un sportifs pour être un adultes sans intérêts. Les médias (tout les médias !) font très bien le travail.

Par contre je ne suis pas d'accord sur le faites qu'il y ai moins d'artistes, c'est juste que aujourd'hui tout se passe très vite. Avant tu avait le temps de faire ta place, les gens t'attendais. Que aujourd'hui personne ne t'attend du moins à tes débuts. Et vu le nombre "d'artistes" qui attendent derrière, une erreur et tu dégages. Et puis les journaux "a scandale" et les réseaux sociaux n'arrange rien. Avant on admirait les chanteurs et les artistes, ils nous semblaient différent, maintenant ont fois les "stars" nu sur la plage, sans maquillage ... Ça fait moins rêver.
Je suis surs que pleins d'artistes bourrés de talent mérite d'être connus. Hélas on préfère diffuser les filles qui sont vides et sans talents style Nabilla et son "allô" (chose que je faisais en primaire mais ma foi) -_-
Revenir en haut Aller en bas
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Sam 23 Mar - 7:42

Je pense que le milieu audio-visuel peut enfanter de nouvelles sortes d'artistes, mais plus de grands écrivains, en tout cas. L'art évolue, sans doute, mais je crains aussi, et c'est lié au fait que tout se passe très vite comme tu le disais anicouni, que les artistes en herbe n'aient plus le temps de laisser s'épanouir leur imaginaire, ou de se construire un monde intérieur, ce qui nuit à l'originalité de leur inspiration, comme à la qualité de la réceptivité du public pour lequel ce qui est original paraît désormais plus déconcertant qu'appréciablement étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Jeu 28 Mar - 11:37

Oui, il y a un groupe qui s'appelle Tennis, et il est infiniment charmant. I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Dim 21 Avr - 6:41

Les plus grandes joueuses de tous les temps:

Suzanne Lenglen
Helen Wills Moody
Maureen Connolly Brinker
Margaret Smith Court
Billie Jean Moffitt King
Chris Evert Lloyd
Martina Navratilova
Steffi Graf
Monica Seles
Serena Williams
Justine Henin Hardenne

Mes joueuses préférées:

Evonne Goolagong Cawley
Hana Mandlikova


Dernière édition par Honeymoon le Dim 28 Avr - 8:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Dim 21 Avr - 20:28



Nous avons ici une photo de la finale féminine de Wimbledon de 1905, opposant l'américaine May Sutton à l'anglaise Dorothea Douglass (de dos). Les championnats de Wimbledon du tennis féminin existent depuis 1884. Ils commencèrent par opposer une huitaine de joueuses, toujours anglaises, puis petit à petit, le tournoi acquit du prestige, et en 1905 c'est plus d'une quarantaine de joueuses qui s'affrontaient dans des phases qualificatives telles qu'elles existent encore aujourd'hui, avec déjà quelques joueuses venues de l'étranger. May Sutton, qui venait déjà de gagner l'US Open l'année précédente (tournoi qui lui existe depuis 1887, mais qui s'appelait alors les Championnats Nationaux des Etats-Unis, "open" signifiant "ouvert aux professionnels" ce qui ne fut le cas qu'à partir de 1968), est la première joueuse non britannique à remporter Wimbledon, lui conférant ainsi une aura internationale. Après avoir remporté la finale des phases qualificatives face à l'anglaise Constance Wilson, May Sutton dut encore affronter la championne de l'année précédente, qu'il était d'usage de rencontrer en challenge unique pour obtenir le trophée. En effet, à l'époque, chaque tenant du titre ne rejouait qu'un match l'année suivante en rencontrant le nouveau vainqueur du tournoi, un peu dans l'esprit d'un match de boxe. S'il ne remettait pas son titre en jeu dans ce challenge, il perdait son titre, mais il n'avait pas à rejouer un tournoi entier, comme aujourd'hui, pour conserver son titre. Cette tradition du challenge sera abandonnée dès 1922 à Wimbledon.

Comme les championnes respectives des deux plus prestigieux tournois du monde à l'époque, Wimbledon et l'US Open (US National Championship), ne se rencontraient jamais pour des raisons de distance et d'organisation, cette participation de May Sutton à Wimbledon fit évènement. On voit déjà sur la photo le nombre de spectateurs qu'il pouvait y avoir lors de la finale de Wimbledon en 1905. Dorothea Douglass était la reine de Wimbledon, mais ne jouait jamais en dehors de l'Europe. La première reine de l'US Open s'appellera Anna Margarethe Bjurstedt, épouse Mallory, surnommée Molla Mallory. Contemporaine de Suzanne Lenglen, elle était d'origine norvégienne, réputée pour son punch, et remporta huit fois l'US Open entre 1915 et 1926. Elle déclara à propos de May Sutton qu'elle fut la meilleure joueuse qu'elle ait jamais affrontée, la plus rapide, et donnant à la balle des effets inédits (qu'on appelle aujourd'hui le slice et le lift). Sutton joua au tennis jusqu'à l'âge de 85 ans. Sa fille, Dorothy Bundy, fut aussi une excellente joueuse, et la première américaine à remporter l'Open d'Australie en 1938.


Dernière édition par Honeymoon le Dim 28 Avr - 8:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Mar 23 Avr - 10:15



La première non britannique à jouer Wimbledon fut l'américaine Marion Jones. Je n'inclus pas les irlandaises au nombre des non britanniques, même si à l'époque les rivalités anglo-irlandaises furent fameuses. C'était en 1900, elle se fit éliminer au second tour. Cela donne éventuellement une idée du niveau supérieur des joueuses anglaises sur les joueuses américaines du XIXème siècle, mais ce n'est pas une certitude non plus, l'Histoire du tennis nous rappelle qu'à l'exception de joueuses exceptionnelles faisant l'effet d'ouragans (Lenglen, Connolly), il s'agit toujours de rencontres de joueuses aux styles différents, ayant plus ou moins de difficultés à dompter le jeu de l'adversaire. C'est néanmoins à la faculté de dominer régulièrement la plupart de ses adversaires qu'on reconnaît les grands champions, évidemment. clown

Marion Jones ne fait pas partie des très grandes championnes de tennis, mais son cas reste quand même exceptionnel: elle fut d'abord la première californienne à atteindre la finale de l'US National Championship en 1898 (qui se jouait à l'époque à Philadelphie), qu'elle ne perdit qu'en 5 sets face à la tenante du titre Juliette Atkinson (entre 1891 et 1901, les matchs féminins aux Etats-Unis se jouaient au meilleur des 5 sets!), avant de finalement remporter ce même tournoi l'année suivante (1899). C'est donc en tant que championne des Etats-Unis qu'elle disputa Wimbledon en 1900.

Jones remportera encore l'US NC en 1902, titre qu'elle perdra l'année suivante en challenge face à Elisabeth Moore.

C'est qu'en 1903 Marion Jones avait la tête ailleurs: épousant à New York l'architecte Robert Farquhar, elle fut mère de trois enfants, et de 1920 à 1961 mena au Greenwich Village une carrière de violoniste réputée, en plus d'être professeur de chant, traductrice de livrets d'opéra, dirigeant même un temps la Chambre d'Opéra de New York!

Aujourd'hui le nom de Marion Jones n'évoque qu'une sprinteuse noire du début du (21ème) siècle, au palmarès terni par des affaires de dopage: autres temps, autres mœurs...


Dernière édition par Honeymoon le Lun 29 Avr - 9:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Sam 27 Avr - 13:53

Helen Newington Wills était une enfant fragile, timide et mélancolique. Pour entretenir sa santé, son père la fait jouer au tennis. Elle est aussi passionnée de peinture. Ces deux activités lui permettront d'échapper à sa mélancolie toute sa vie. Dès son plus jeune âge, elle impressionne par sa régularité, sa concentration sur le court, bien que sa personnalité extrêmement réservée, qui donne l'impression que rien n'existe autour d'elle, déconcerte les spectateurs. Entre 1923 et 1938, Helen Wills gagne sept fois l'US Open, huit fois Wimbledon, quatre fois Roland-Garros. Un palmarès qui ne sera pas égalé avant l'arrivée de Margaret Court dans les années 60.

Bill Tilden, légendaire tennisman des années 20, tint à présenter Helen Wills au monde, devant une caméra. Helen Wills, inséparable de sa jaquette sombre, de sa visière et de sa raquette, se sent mal à l'aise. "Est-ce vraiment l'endroit?" murmure t-elle probablement. "C'est parfaitement le moment", insiste Tilden. Pendant qu'il la présente, elle se met en retrait, regarde ailleurs, regarde sa raquette, se met à sourire lorsqu'elle l'entend dire "Mrs Wills est une institution", d'un air de dire "n'exagérons rien, tout cela n'est que mascarade". Il n'a pas fini de parler qu'elle regarde déjà le court de tennis derrière lui, pressée de jouer, de retrouver son addiction, son autre vie, sa raison d'être. Au lieu de saluer le monde à la caméra, elle est déjà repartie quasiment, soufflant un soupir de gêne et de modestie, qui met Tilden lui-même dans l'embarras. Oui, tout cela est perceptible sur trente anodines secondes.

 

 
Quant à son style: Helen Wills était une sorte d'ancêtre de Chris Evert ou Steffi Graf, se tenant sur la ligne de fond, distribuant surtout de grands coups droits décroisés, et se remettant inlassablement en position en faisant de légers pas chassés. Une certaine grâce qui fera répondre à Charlie Chaplin lorsqu'on lui demande quelle est la plus belle chose qu'il ait jamais vue: "le mouvement d'Helen Wills jouant au tennis".

Helen Wills ne rencontra qu'une seule fois une autre légende du tennis, Suzanne Lenglen, à Cannes en 1926. Wills était alors en France pour poursuivre ses études de peinture. L'évènement fit grand bruit et attira des milliers de spectateurs. Suzanne Lenglen, à la personnalité complètement opposée à celle de Wills, émotionnellement extravertie et buvant une gorgée de cognac à chaque moment critique, l'emporta de justesse, 6-3, 8-6 au second set. Tacticienne hors pair, elle sut gêner Wills en la faisant courir d'arrière en avant au lieu de la faire courir sur les côtés, en alternant amorties et balles profondes. A la fin du match, l'impassible Wills déclara qu'elle avait appris en jouant Lenglen, et comptait améliorer certains points de son jeu. Elle voulait jouer, jouer, encore et encore, s'améliorer sans cesse. Mais elle ne rencontrera plus Lenglen, qui décide en 1926 de passer professionnelle, sur un circuit parallèle plus lucratif. Une légende passait le témoin à une autre, en quelque sorte.


Dernière édition par Honeymoon le Sam 2 Nov - 9:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Dim 28 Avr - 8:08

Katherine "Kay" Esther Stammers (1914-2005) est une joueuse britannique des années 30 et 40.

Joueuse de second plan derrière Helen Wills, Helen Jacobs et Alice Marble, c'est en double dames qu'elle a obtenu ses meilleurs résultats, gagnant Wimbledon à deux reprises aux côtés de Freda James Hammersley (enchanté) et Roland-Garros avec Peggy Scriven (très heureux).

En simple, Kay Stammers a aussi signé quelques performances significatives. A l'occasion d'un tournoi à Beckenham en 1935, elle est ainsi devenue la première britannique en onze ans à infliger à Wills une défaite. En 1939, elle a surtout été finaliste à Wimbledon, battue par Marble non sans avoir sorti Jacobs en quarts.

Au-delà du tennis, Kay Stammers a beaucoup alimenté les chroniques mondaines de la presse anglo-saxonne, par exemple pour ses jupes au-dessus des genoux.
A part ça, c'est tout. Je ne vois pas d'autre raison de se souvenir de cette joueuse. Mon intérêt est purement historique. drunken

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Dim 28 Avr - 9:06



Le Major Walter Wingfield met au point son jeu de tennis sur gazon en 1873, vendu sous forme de boîte en bois contenant deux piquets, un filet, deux raquettes, des balles en caoutchouc indien, et une règle du jeu qui est à la base du tennis moderne. Le jeu est d'abord mis en pratique au pays de Galles, puis s'exporte lorsque des voyageurs emportent leur boîte aux Etats-Unis.

Les temps ont changé... Un certain charme champêtre a été rompu.
clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VieuxDebris
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 669
Date de naissance : 14/05/1950
Date d'inscription : 14/03/2012
Age : 67
Localisation : Hte Saone

MessageSujet: Re: Tennis   Lun 29 Avr - 7:40

Superbe chronique Honeymoon, j'ai regardé le tennis à la télé à l'époque de Lendl, McEnroes et consorts mais c'était finalement une énorme perte de temps malgré le plaisir de certaine parties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aupaysdublues.com/
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Lun 29 Avr - 9:01

Merci Vieux Débris, j'espère juste que ma fascination pour le tennis est agréable à lire, même pour ceux que ça ne passionne pas. Cela risque de n'être que provisoire, car ONDAR ne sera probablement pas repris à la rentrée, et ce forum n'aura plus de raison d'être, a priori.

Remarque bien que le plaisir que je prends à regarder l'émission s'est considérablement amoindri: moins bons sketchs, moins bons humoristes, jury à la ramasse... (mais ça c'était dès le début!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Mar 30 Avr - 11:17

Quelques faits et quelques points de réflexion.

Les premières compétitions de tennis "moderne" (tel qu'il fut conçu par le Major Walter Wingfield) furent organisées dès la seconde moitié des années 70 du XIXème siècle. Wimbledon a commencé chez les hommes en 1877, mais chez les femmes en 1884 seulement. Cependant, il y eut des compétitions chez les femmes bien plus tôt en dehors de Wimbledon, notamment des championnats d'Irlande qui commencèrent pour les femmes dès 1879.

Autre fait, évident: le tennis était un sport de riches. Le golf, le tir à l'arc, le cricket, l'équitation, etc... Les compétiteurs, et surtout les compétitrices, étaient des gens aisés, pour ne pas dire aristocratiques.

Il apparaît donc qu'à cette époque "pionnière", les compétiteurs ne sont tout simplement que ceux qui ont accès au jeu, et dont la qualité de jeu n'est pas forcément de haut niveau. Les compétitions néanmoins permirent de distinguer des joueurs et des joueuses qui allaient gagner plus souvent que d'autres, et ainsi de suite au fur et à mesure que les tournois allaient s'étendre sur tout le Royaume-Uni, l'Europe, Outre-Atlantique et dans le monde entier.

Seuls les témoignages écrits de journalistes et de joueurs eux-mêmes dans leurs autobiographies permettent d'avoir une idée de la qualité de certains jeux et de certains matchs. Certaines joueuses se font un nom par leurs victoires régulières dans des tournois (une trentaine de tournois dès 1885 dans tout le Royaume-Uni): les irlandaises May Langrishe, Lena Rice, Louise Martin, les anglaises Maud Watson, Blanche Bingley, Lottie Dod. Leurs affrontements se révèlent souvent palpitants, et leurs rivalités peuvent attirer des milliers de spectateurs.

Une biographie de Maud Watson, première championne de Wimbledon (remporté deux fois, en 1884 et 1885), rapporte ainsi que, selon les témoignages concordants de l'époque, l'un des tout premiers grands matchs féminins de l'Histoire fut disputé par Maud Watson et Louise Martin, en 1885 au Fitzwilliam Club de Dublin (où se déroulaient les championnats d'Irlande), devant trois mille spectateurs. Il est certain que leur jeu n'avait rien à voir avec celui d'aujourd'hui, ne serait-ce que parce ce qu'elles jouaient dans des robes et des corsets, vu que les tenues légères n'étaient pas autorisées. Elles servaient encore à la cuillère comme on dit, et montaient rarement au filet. Aussi risible que cela puisse paraître aujourd'hui, cela ne signifie pas que leur jeu était amateur, rudimentaire ou insignifiant. Leur compétence demandait des heures de pratique et d'entraînement, et les compétitions étaient préparées sérieusement.

Le premier prodige du tennis féminin s'appelait Charlotte Dod, dite "Lottie" Dod. Fille de parents aisés (héritière, elle n'a jamais travaillé), grandissant dans un environnement sportif (ses frères et sœurs furent d'émérites compétiteurs dans des disciplines variées), elle fit le ménage dans le monde du tennis féminin dès l'âge de 15 ans. Même les "rivales", sur le papier, se prenaient des 6-0. Lottie Dod ne jouait pas qu'au tennis, elle pratiquait aussi le golf, le tir à l'arc, le hockey sur gazon, et s'est illustrée dans ces disciplines à un niveau international (décrochant même une médaille de tir à l'arc aux jeux olympiques). C'est néanmoins son passage-éclair dans le monde du tennis qu'on retiendra, puisqu'elle remporte les cinq Wimbledon qu'elle dispute, en 1887, 1888, 1891, 1892 et 1893. En infligeant une sévère défaite à Blanche Bingley Hillyard à chaque finale, sauf la dernière (Bingley réussit à lui arracher le premier set sur le score de 8-6). Puis Lottie Dod se lasse du tennis et passe à d'autres sports. Elle ira même gravir je ne sais quels pics dans divers endroits du monde. Elle demeure dans le Guiness des records en tant qu'athlète la plus versatile du sport féminin.

Passionnée, elle continuait de suivre le tennis avec attention. Elle vit jouer Suzanne Lenglen, Helen Wills, mais fut surtout impressionnée par Alice Marble, joueuse de la fin des années 30, que beaucoup de spécialistes considèrent comme la première attaquante naturelle, adoptant un jeu de service-volée systématique, précurseur des Billie Jean King et autre Navratilova.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soleil vert
Membres
Membres


Féminin Messages : 62
Date de naissance : 07/03/1949
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 68
Localisation : cannes

MessageSujet: Re: Tennis   Mar 30 Avr - 12:13



Je découvre cette rubrique et je dois dire que je suis complètement " estupéfactionnée " par autant de connaissances en la matière Honeymoon ! Quand je pense que je suis une passionnée de tennis pour l'avoir beaucoup pratiqué (et même plus) je trouve là une mine d'informations très intéressantes que j'ai juste parcourue ( la mine !) rapidement pour le moment mais je ne demande qu'à y revenir ... Des références peut-être quant aux sources ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Mar 30 Avr - 12:48

Autres points: autant il n'était pas rare que de grandes joueuses anglaises furent aussi de grandes joueuses de squash ou de badminton, autant il n'était pas non plus rare que de grandes joueuses américaines étaient aussi de grandes joueuses de basket. Sans être noires pour autant. clown

La première grande joueuse noire fut l'américaine Althea Gibson dans les années 40 et 50. Alice Marble, grande championne de tennis, fit d'ailleurs beaucoup pour qu'Althea Gibson puisse participer à de grandes compétitions, ce qui rappelle quand même combien le tennis était un sport de "privilégiés" avant que le système ne commence à se décloisonner dans la période d'après-guerre. Il en était tout autre dans le monde de la boxe aux Etats-Unis, où de grands champions étaient noirs dès les années 10 et 20 (Jack Johnson, notamment). Le tennis est un des sports qui fut longtemps considéré comme "aristocratique". Encore aujourd'hui, d'ailleurs, ce sport n'apparaît pas comme le plus populaire ou accessible (bien qu'il le soit), certains continuent même de le trouver ennuyeux ou insignifiant. Pas vrai? What a Face

Ma passion pour ce sport remonte, je crois, au plaisir indicible que j'ai eu d'y jouer enfant, avec une jolie demoiselle, dans un jardin, sous des chants d'oiseaux. Sauf que c'était au badminton un soir, dans une cour, avec la plus jolie blonde du quartier. Ce qui revient au même. Wink

Autre point: on remarquera que dès le début de son histoire, le tennis féminin, comme probablement tout autre sport féminin, distingue des joueuses de type "viril". Certaines sont homosexuelles et le cachent plus ou moins, d'autres ont l'air de mecs déguisés en femmes (voir les photos de Dorothea Lambert Chambers ou Helen Jacobs), bien que Lambert Chambers fut mère de famille. Cet aspect du sport féminin n'est pas à négliger: il permet à des "garçons manqués" de s'exprimer, et pas seulement des garçons manqués d'ailleurs: des femmes au physique ingrat également (Elisabeth Moore, Suzanne Lenglen, Elizabeth Ryan...). Bref: le sport désinhibe et permet à des femmes de s'épanouir en dehors des rituels sociaux, même dans une société "privilégiée".


Dernière édition par Honeymoon le Mar 30 Avr - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honeymoon
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin Messages : 2431
Date de naissance : 18/01/1969
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 48
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tennis   Mar 30 Avr - 12:59

soleil vert a écrit:


Je découvre cette rubrique et je dois dire que je suis complètement " estupéfactionnée " par autant de connaissances en la matière Honeymoon ! Quand je pense que je suis une passionnée de tennis pour l'avoir beaucoup pratiqué (et même plus) je trouve là une mine d'informations très intéressantes que j'ai juste parcourue ( la mine !) rapidement pour le moment mais je ne demande qu'à y revenir ... Des références peut-être quant aux sources ?

Figure-toi que les connaissances que je montre sont très récentes, quotidiennement assimilées en surfant sur le net. Mis à part les éléments basiques trouvés sur Wikipédia (les palmarès des quatre tournois du grand chelem notamment), je me retrouve souvent, en cherchant des infos sur Google, sur un forum de tennis auquel j'ai tenté de m'inscrire ce matin mais je n'y arrive pas, je me demande s'il est encore actif. Un forum de fans de tennis américains, apparemment, où j'ai trouvé des biographies passionnantes, des comptes-rendus de matchs (dont celui de Lenglen et Ryan à Wimbledon en 1919, super!), et des photos sublimes du début du XXème siècle!

http://www.tennisforum.com/index.php

Curieusement j'accède plus facilement aux articles de ce forum en passant par des liens spécifiques de Google que sur le forum directement. En tout cas ils ont fait un boulot génial. C'est ça qui est super sur internet: plus besoin d'aller en bibliothèque... Smile (eux y sont allés pour scanner leurs photos par contre, merci à eux!)


Dernière édition par Honeymoon le Mar 30 Avr - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tennis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tennis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tennis
» tennis : tournoi WTA de Paris-Coubertin
» Mobiles : les clients de Bouygues et de SFR privés de tennis
» Le tennis
» diffusion des tournois de tennis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
On n'demande qu'à en rire :: Espace pause café & présentation :: Espace libre-
Sauter vers: